Microbiote et immunité

Le Microbiote : un écosystème précieux

Dès notre naissance, un écosystème formé de milliards de micro organismes investit notre tube digestif. Principalement composé de bactéries « amies », le microbiote se construit en symbiose avec notre organisme.

Philippe Marteau, Professeur en gastro-entérologie considère que « Dans cet écosystème de notre corps, les cellules humaines et les cellules microbiennes travaillent ensemble et échangent des informations, naturellement triées pour que celles sélectionnées nous soient bénéfiques. L’idée est alors de nous protéger contre les infections, de nous aider à la digestion ou encore de permettre la sécrétion de molécules bonnes à la santé de l’hôte. »
Extrait de « Le microbiote intestinal, cet organe à part entière » de Philippe Marteau et Joël Doré - Edition : John Libbey Eurotext.

Le Microbiote : une barrière personnelle et efficace

Autrefois appelé flore intestinale, le microbiote apparait désormais comme un marqueur de l’état de santé puisqu’il constitue un « rempart » appréciable :
  • en renforçant la croissance et le développement de nos muqueuses intestinales
  • en stimulant leur rôle de barrière naturelle
  • en agissant contre les germes pathogènes dans le tube digestif
  • en contribuant à l’équilibre de l’immunité intestinale.
Il se constitue de prime abord in utéro, à travers le patrimoine génétique. Seconde étape, ex utéro et dès la naissance, à travers la respiration, l’alimentation et les premiers contacts tactiles avec les personnes qui entoure le nouveau né ainsi que son environnement.



Protéger son microbiote, c’est maintenir son équilibre

Sensible, le microbiote évolue ensuite tout au long de la vie. Il varie en fonction des personnes, de leur environnement et de leur qualité de vie. Le stress physique ou psychique, l’alimentation, la prise de certains médicaments, les addictions (tabac, alcool…) influent sur cet écosystème et sont autant de facteurs perturbant la symbiose établie naturellement entre le microbiote et l’organisme.

Reconnaitre les signes… Ballonnements, diarrhées, phénomène de constipation sont les premières alertes. Des dysfonctionnements qui sont le signe d’une disharmonie du microbiote, d’un déséquilibre également appelé dysbiose.

Le microbiote comme allié du système immunitaire

Le système immunitaire est composé en très grande partie de cellules intestinales. Un microbiote sain est donc un élément important pour rester en bonne forme.
Une alimentation riche en fibres, oligoéléments et vitamines est un premier pas pour maintenir un bon équilibre. Il peut être efficacement complété par différents compléments alimentaires contribuant ainsi aux métabolismes normaux, tout en renforçant l’immunité de l’organisme.



Les compléments alimentaires peuvent vous apporter les nutriments et minéraux qui sont souvent présents en trop faible quantité dans notre alimentation moderne.

Des informations en avant première, des offres spéciales.... inscrivez vous sur notre newsletter en bas cette page.

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour, pratiquez une activité physique régulière, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé, évitez de grignoter entre les repas. Plus d'information sur www.mangerbouger.fr